Frédie : la vie au Niger

Site web de l'association
Currently viewing: Frédie » Les projets

Parrainage pour un accès au collège

Constat d'origine

Toure

Certains des amis de Frédie sont des Touaregs originaires de la vallée de Tidène, aux limites Ouest du massif de l'Aïr (voir la carte). Formant une grande famille, la population semi-nomade de cette vallée désertique a accueilli Frédie pendant plusieurs mois lors de son premier séjour au Niger. L'éducation des enfants est un sujet compliqué dans cet endroit étendu, où les campements sont mobiles et sont parfois distants de plusieurs dizaines de kilomètres.

Grâce à la mobilisation des familles et de quelques associations, une école primaire a été construite en 2002. Fixe, elle est située pour être accessible au plus grand nombre. Mais certains enfants viennent de si loin, souvent à pied, qu'il leur est impossible de faire le trajet chaque jour. Un pensionnat a donc été aménagé pour accueillir les élèves. Beaucoup parviennent donc désormais à suivre l'enseignement des classes primaires.

Cliquez pour agrandir
École de la vallée de Tidène.

Cliquez pour agrandir
Classe paillotte de la vallée de Tidène.

Le pensionnat n'était pas envisageable pour certains enfants. C'est pourquoi deux classes paillottes ont été ouvertes dans la vallée en 2005, avec l'accord du gouvernement.

Ibrahim

Beaucoup parviennent donc désormais à suivre l'enseignement des classes primaires.


Une partie des élèves parrainés en 2013-2014.

Mais lorsque quelques-uns révèlent leurs capacités et prennent goûts aux études, la route est difficile : le collège le plus proche est à Agadez, à quelques heures de 4x4 ou à plus d'une journée de mule de là ! Aidée par quelques adultes relais sur place, l'association « Les amis de Tidène » a mis en place un système de parrainage pour permettre aux enfants de la vallée de poursuivre leurs études au collège. Les fonds récoltés auprès des parrains servent à payer l'inscription au collège, les fournitures et quelques vêtements, mais aussi à aider financièrement des familles d'accueil qui hébergent et nourrissent les élèves qui n'ont pas de famille à Agadez. L'association prend aussi à sa charge le salaire d'un « répétiteur », élève instituteur qui s'occupe des élèves chaque soir à l'étude et lors de cours de soutien le samedi.

« Frédie : la vie au Niger » a décidé de participer à cette action en s'engageant à parrainer quelques élèves durant tout leur collège.

Le coût de parrainage pour une année scolaire est à ce jour de 200€ par enfant.

Notre objectif est d'accueillir chaque année de nouveaux élèves en 6ème et de les accompagner jusqu'à l'obtention de leur brevet à l'issue de la 3ème.

Voir le détail de 2004 à 2015

En 2016

L'année 2015-2016 se termine avec :

Cliquez pour agrandir

Un succès et deux échecs au BAC, 2 passages en terminales, 2 passages en 1° et un passage en seconde. Il y aura donc 7 lycéens en 2016-2017. Pour le collège sur les 28 élèves, nous comptons 10 redoublants. Cette année, le brevet a eu un taux d'échec particulièrement important sur le plan national et nos élèves sont dans ce taux ! Sur les 6 élèves en 3°, seulement 1 élève a obtenu son BEPC, les autres recommencent leur 3°.

17 élèves sont entrés dans le parrainage cette année : ce sont donc 51 collégiens et lycéens que l'association parraine à la rentrée de septembre 2016.

Les deux étudiants ayant commencé leurs études à Agadez ont obtenu une bourse pour effectuer leurs études en Algérie, ils sont toujours aidés par l'association mais à un coût moindre de ceux qui sont à Niamey. Cliquez pour agrandir

Il y a 7 étudiants à Niamey qui ont aussi un logement payé par l'association. Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

Deux étudiants licenciés ont obtenu un travail à Tchirozérine.

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir

En 2017

Lors de l'année 2016- 2017 ce sont 51 collégiens et lycéens que nous avons parrainés. Il y a eu 58% de passage dans la classe supérieure, dont 2 réussite au Bac (sur 4) et 5 au Brevets (sur 11). Bravos à tous pour leurs efforts !

Depuis septembre 2017, avec 9 entrées en 6ème et une exclusion, ils sont 45 collégiens et 10 lycéens parrainés à Agadez, Niamey et Chyrozérine. Les classes à Agadez sont surchargées (110 à 130 élèves). Un collège a ouvert en décembre dans la vallée de Tidène et ce sont 6 élèves que nous parrainions qui sont repartis pour faire leur 2° et 3° trimestre dans la vallée. C'est une excellente nouvelle : ils vont être dans une classe moins chargée, et ils vont vivre dans leur famille.

Par ailleurs, les élèves sont très démunis pour s'orienter , il n'y a pas de conseil d'orientation ni de listes récapitulatives des établissements existants dans les villes.

Ibrahim, le responsable du parrainage et Mauricette, la présidente de l'association ont rencontré le directeur de l'enseignement secondaire et supérieur d'Agadez qui leur a donné les noms et adresses des établissements d'Agadez. Ils ont rencontré tous les directeurs de ces établissements et établi un document qui récapitule les conditions et dates d'inscription, la durée d'études, les diplômes et débouchés. Les élèves ont tous eu la lecture de ce document et savent qu'ils peuvent le consulter soit chez Ibrahim soit chez le maire d'Agadez.

En ce qui concerne les étudiants, ce sont 6 garçons et une fille ( bachelière de cette année) qui sont à l'université de Niamey. Un étudiant qui a eu brillamment sa licence en 2017 est en stage dans le nord. Deux étudiants sont en Algérie (un à Oran l'autre à Annaba), ils ont validé toutes les valeurs de l'année 2016-2017. Le rythme des études au Niger est problématique (les examens n'ont pas toujours lieu ou ne sont pas systématiquement validés, donc les années d'études ne s'enchainent pas malgré la réussite des étudiants). Les jeunes sont inquiets et aimeraient aller dans des pays plus efficaces, mais cela nécessite des fonds  supérieurs à ce que l'association peut fournir sans compromettre la pérennité du soutien engagé au Niger.

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Nouveau collège